top of page
Feuilles ombre
Rechercher

Je jouis comme je suis, Emily Nagoski

Titre original : Come as you are, 2015.


Ce livre contient beaucoup d'informations très utiles pour mieux comprendre comment fonctionnent le désir, l'excitation, le plaisir... et pourquoi certaines idées reçues sur la sexualité "normale" peuvent nous empêcher de prendre du plaisir.


Emily Nagoski est une sexothérapeute américaine. Elle a étudié les sciences comportementales et son livre s'appuie sur des études scientifiques menées sur le comportement des humains et des animaux.


Son discours sur la sexualité est original et déculpabilisant. Elle démonte plein d'idées toutes faites sur ce qui est "normal" ou "naturel" dans ce domaine.


Avec des exemples concrets et des exercices variés, on passe facilement de la théorie à la pratique et on découvre plein de pistes à explorer seul·e ou à deux, peu importe qu'on soit à l'aise ou non avec la sexualité.

 

Les points à retenir

  • Chaque personne a une sexualité unique. Il n'y a pas de sexualité "féminine" ou "masculine" qui représenterait ce qu'une personne "normale" devrait vivre ou ressentir.

  • L'excitation sexuelle est contrôlée par un accélérateur (ce qu'on voit, entend, touche, imagine et qui nous donne envie de sexe) mais aussi par un frein (ce qu'on voit, entend, touche, imagine et qui nous donne envie de ne pas faire de sexe). Chaque personne a ses propres accélérateurs et ses propres freins, en fonction de sa culture et de ses expériences passées.

  • Le contexte joue un très grand rôle dans notre perception d'une situation. Pour que le sexe soit agréable, il faut être dans un contexte qui appuie sur nos accélérateurs et pas sur nos freins.

  • Le stress diminue le plaisir sexuel. Le sexe est plus agréable quand notre cerveau sait (rationnellement et émotionnellement) que les évènements qui nous ont stressé, dans la journée ou par le passé, sont terminés.

  • Les messages contradictoires sur le sexe (ex : "il faut aimer ça" et "c'est dégoûtant") donnent le sentiment de ne jamais faire et penser "comme il faut". Prendre conscience des messages qu'on a intégrés depuis l'enfance permet de choisir ceux qu'on veut garder ou non dans sa vie.

  • La lubrification, l'érection et l'orgasme ne sont pas des signes de désir, ni de plaisir, ce sont juste des réflexes. On peut avoir du désir et du plaisir sans ces réflexes, et ces réflexes peuvent se déclencher sans désir ni plaisir.

  • Le désir n'est pas spontané. Très souvent, il est réactif. Autrement dit, il n'apparaît pas à n'importe quel moment, il apparaît quand un contexte nous plaît et nous donne envie. Chaque personne a des contextes préférés qui favorisent son désir.

  • Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon d'avoir un orgasme. Ce qui compte, c'est le plaisir qu'on ressent.

  • Pour avoir une vie sexuelle épanouissante, on peut apprendre à moins se juger et à s'accepter comme on est, même si finalement on n'a pas la sexualité qu'on a appris à considérer comme "normale".


 

Mon avis sur Je jouis comme je suis


Ce livre est exceptionnel. Je ne connais pas d'autre livre qui offre autant d'informations qu'on ne lit pas ailleurs (ni sur Instagram, ni dans les autres guides sur la sexualité, ni même pendant une formation de sexologie !).


Facile à lire, il répond à des questions qui reviennent très souvent en consultation : pourquoi est-ce que je n'ai plus envie de sexe alors que je l'aime toujours ? comment arrêter de penser tout le temps à mon corps pendant le sexe ? pourquoi mon corps ne réagit pas comme je voudrais ? comment faire pour avoir un orgasme ? est-ce que je suis normal·e ?


Son seul défaut, selon moi, c'est le style d'écriture "à l'américaine", avec une petite tendance à tout décrire de façon exagérée (vous êtes formidable, vous pouvez tout résoudre par la volonté) et parfois des dialogues imaginaires pas très naturels entre l'autrice et ses amies. Mais c'est vraiment un détail par rapport à toutes les autres qualités de ce livre.


Comment je l'intègre à ma pratique


Pour toutes les questions autour du désir, de la libido et de l'excitation (ex : je n'ai jamais envie alors qu'avant tout allait très bien entre nous), les explications sur l'importance du contexte et de la connaissance de ses freins et accélérateurs sont très utiles. Emily Nagoski a mis gratuitement à disposition sur son site (en anglais) les exercices de son livre pour identifier ses freins et ses accélérateurs (pendant mes consultations, j'utilise une version en français).


L'exploration des croyances et des injonctions qu'on a intégrées sans s'en rendre compte fait partie des moments importants d'une sexothérapie. Emily Nagoski propose des exercices très simples pour développer son auto-compassion, aimer davantage son corps et se juger moins durement.


Le chapitre sur la non-concordance (la possibilité d'avoir une réaction sexuelle physique dans une situation qu'on ne trouve pas attirante, et inversement) contient des exemples très clairs pour expliquer la différence entre un réflexe et une envie. C'est très déculpabilisant de savoir que notre corps ne parle pas à notre place : par exemple, une absence de lubrification ou d'orgasme signifie juste que ce réflexe ne s'est pas produit, ça ne dit rien sur l'amour qu'on a pour l'autre.

 

Pour qui est ce livre ?


Couverture rose, visage féminin à la renverse, "Guide pour une sexualité féminine épanouie"... Je jouis comme je suis est clairement écrit et présenté pour être acheté par des femmes. Pourtant, c'est une lecture très intéressante pour toutes les personnes qui veulent mieux comprendre comment fonctionne leur désir, ressentir plus de plaisir et participer à l'épanouissement sexuel de leurs partenaires.


Acheter ce livre


Grand format papier : 20€

Format e-book : 12,99€

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page